Hipparque


La théorie des épicycles (1)

Hipparque (-161 à à -121)

Avec Hipparque, on en revient au système traditionnel, le géocentrisme. N'empêche que la progression continue.

  • Il découvre :
    • le mécanisme des saisons dû à la rotation de la terre et à l'inclinaison de 23°27' de son axe sur l'orbite.
    • la précession des équinoxes due à cet axe qui tourne en 26 000 ans.
  • (Il y a 3000 ans le pôle nord était pointé vers Alpha du Dragon alors qu'il est maintenant orienté vers l'étoile polaire.)

  • Afin de justifier le mouvement apparemment irrégulier de certains astres, il imaginera la théorie des épicycles, théorie qui sera surtout développée par Ptolémée.

Précession des équinoxes :

Mouvement que décrit l'axe d'un gyroscope soumis à un couple de forces tendant à modifier sa direction. En astronomie, la précession des équinoxes est un phénomène résultant des attractions de la Lune et du Soleil sur la Terre, et consistant en un mouvement très lent, autour d'une normale au plan de l'écliptique, de l'axe de rotation de la Terre, lequel " dessine " ainsi un cône de révolution de demi-angle au sommet égal à 23°27' ; ce mouvement est rétrograde, uniforme, et sa période est de 26 000 ans.

Découvert par Hipparque, en 128 av. J.-C., ce phénomène a été étudié au XVIIIe siècle par James Bradley, à Greenwich ; celui-ci a mis en évidence que, au mouvement séculaire de précession, s'ajoute un mouvement périodique de nutation. Il fallut attendre Isaac Newton pour obtenir l'explication mécanique de la précession : la Terre n'étant pas une sphère parfaite - son diamètre au niveau des pôles ayant quelque 38 km de moins que son diamètre à l'équateur -, l'attraction exercée par la Lune et le Soleil provoque ce mouvement de précession, comparable à celui d'une toupie subissant l'action de la pesanteur. Bien que de masse plus faible que le Soleil, la Lune joue un rôle important dans ce mouvement, car elle est très proche de la Terre. De plus, l'orbite de la Lune étant légèrement inclinée par rapport au plan de l'écliptique, et ne restant pas fixe par rapport à la Terre et à ce plan, il existe des fluctuations dans le mouvement de précession de l'axe de la Terre - c'est le mouvement de nutation découvert par Bradley, de période égale à 18,6 années.